by

Discipline reine du changement et des soft skills : l'hypno-coaching débarque en entreprise

Dans un monde en constant changement, où performance et dépassement de soi sont à la fois notre quotidien au travail et dans la vie privée, chacun cherche comment briller sans s’épuiser…

En entreprise, la pression monte et notamment en cette période de pandémie qui dure maintenant depuis 2 ans. Les situations de burn-out, d’anxiété de performance, de stress chronique, d’insomnies sont bien réelles et l’accélération est tangible.

Au Canada, en 2021, près de la moitié (47%) des entreprises considèrent l’épuisement professionnel comme un risque important. Selon un récent article de Radio Canada, près du tiers (32 %) des travailleurs canadiens se disent susceptibles de déclarer un épuisement professionnel cette année, selon un sondage Sage Canada.

Si le sujet de la santé mentale est bien plus facilement abordé au Canada qu’en France, il semblerait que la question de la prévention soit plus facile à traiter que celle de la mise en action.

En effet, de nombreux efforts sont déployés pour sensibiliser les gestionnaires et les employés au sujet de la santé mentale. Et je lève ici mon chapeau à l’organisme Relief qui oeuvre depuis quelques décennies dans la prévention et la création d’outils d’autogestion notamment pour venir en aide aux personnes vivant de l’anxiété.

Toutefois, il semble difficile de trouver des solutions concrètes et clef en main pour les employeurs quand vient le temps de passer à l’action dans le quotidien professionnel. Et c’est là que l’Europe est peut être sur une piste intéressante et inspirante : l’hypnose en entreprise ou Hypno-coaching. C’est peut-être l’intensité du stress vécu en France qui a poussé les organisations à se tourner vers de nouvelles solutions : selon un sondage CSA (Institut d’études marketing et d’opinion), près de 72 % des salariés français reconnaissent souffrir d’un stress chronique au travail. Les causes sont multiples : situations conflictuelles avec la hiérarchie, surcharge de travail, sentiment de pression, objectifs inatteignables…

L’inquiétude des professionnels de la santé ? La spirale : du pré-burnout à l’épuisement professionnel, éventuellement à l’anxiété puis dans les cas plus sévères, à la dépression. 

”Je suis très attentif à la santé mentale de mes employés. J’ai beaucoup trop à perdre de les laisser tomber dans une dépression que de me pencher sur leurs problèmes du quotidien.” – Hosni Zaouali, PDG de Tech Adaptika (Toronto)

Comment l’hypno-coaching peut-il devenir la solution magique ? 

En apportant de la sérénité, de la confiance en soi, du ressourcement, de la détente… En travaillant à l’échelle individuelle ou collective, les outils de la préparation mentale et notamment l’hypnose peuvent avoir un effet boule de neige sur toute l’organisation. 

    • accompagnement individuel : réduction de l’anxiété, fixation d’objectifs personnels, amélioration du sommeil, confiance en soi, développement des soft-skills, améliorer sa concentration, développer de meilleures habiletés de communications…
    • approche collective : midi-relaxation, techniques de micro-sieste, formations rapides à l’auto-hypnose, outils de communication… c’est souvent un mélange de théorie et de pratique.

Pourquoi magique ? Parce que cette approche pragmatique et utilisationnelle utilise nos fonctionnements naturels (càd neurochimie, rythmes neuro biologiques, imagination) pour nous remettre d’aplomb. Quelques séances suffisent pour travailler sur un sujet, généralement 3 à 5 rencontres.

Par ailleurs elle est moins couteuse que le risque encouru d’absentéisme, de présentéisme, de congés maladie, d’insatisfaction des employés, de rotation élevée… 

Enfin parce qu’elle fait appel à la théorie de l’effet cumulé ! Imaginez 1, 2, 3, 10, 100 de vos leaders qui sont au meilleur de leur forme, confiants, bons communicateurs, emphatiques, alignés sur les valeurs de votre organisation, ayant le sentiment de contribuer positivement et d’être compétents… combien de collègues, de collaborateurs, et finalement de membre de l’organisation vont-ils impacter positivement ?

Et c’est sans compter les ateliers de groupe où chaque mois il est possible de travailler avec 5, 10, 20, 50, 100 employés qui ont chacun leurs défis et leurs contraintes, et qui, tous, peuvent développer de nouvelles ressources et des outils concrets pour améliorer leur mieux être et leur performance ! Intéressant, n’est-ce pas ? 

Pour en découvrir plus :

Autre article 1% qui pourrait vous intéresser : Le Mythe de la motivation

(Visited 13 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Close Search Window